Basic info Taxonomic history Classification Relationships
Morphology Ecology and taphonomy External Literature Search Age range and collections

Cricetodontini

Mammalia - Rodentia - Cricetidae

Taxonomy
Cricetodontini was named by Schaub (1925) [Schaub (1925) not seen. If this is not a valid publication, GG. Simpson (1945) seem to be the first description].

It was assigned to Cricetidae by Simpson (1945); and to Cricetodontinae by Mein and Freudenthal (1971) and Vasileiadou and Koufos (2005).

Synonymy list
YearName and author
1925Cricetodontini Schaub
1945Cricetodontini Simpson
1971Cricetodontini Mein and Freudenthal pp. 6, 12
2005Cricetodontini Vasileiadou and Koufos p. 209

Is something missing? Join the Paleobiology Database and enter the data

RankNameAuthor
kingdomAnimalia()
Triploblastica
Nephrozoa
Deuterostomia
phylumChordataHaeckel 1847
subphylumVertebrata
superclassGnathostomata
Osteichthyes()
Sarcopterygii
subclassDipnotetrapodomorpha(Nelson 2006)
subclassTetrapodomorpha()
Tetrapoda()
Reptiliomorpha
Anthracosauria
Batrachosauria()
Cotylosauria()
Amniota
Synapsida()
Therapsida()
RankNameAuthor
infraorderCynodontia()
Epicynodontia
infraorderEucynodontia
Probainognathia
Mammaliamorpha
Mammaliaformes
classMammalia
subclassTribosphenida()
infraclassEutheria()
Placentalia
EuarchontogliresMurphy et al. 2001
Glires()
orderRodentia
infraorderMyodontaSchaub 1958
superfamilyMuroideaIlliger 1811
familyCricetidaeFischer von Waldheim 1817
subfamilyCricetodontinaeStehlin and Schaub 1951
tribeCricetodontiniSchaub 1925
tribeCricetodontiniSchaub 1925

If no rank is listed, the taxon is considered an unranked clade in modern classifications. Ranks may be repeated or presented in the wrong order because authors working on different parts of the classification may disagree about how to rank taxa.

Diagnosis
ReferenceDiagnosis
P. Mein and M. Freudenthal 1971Taille- moyenne à très grande.
Crâne- le bord postérieur du foramen incisif se trouve au même niveau que le bord antérieur des M1, ou plus en arrière. La surface de la branche inférieure de l'arcade jugale est moins verticale que chez les Cricetidae, la foramen infraorbitaire est plus large.
Mandibule- Le corps de la mandibule est à peu près verticale. En vue verticale le foramen mentale est visible ou à peine caché. La diastème est plat chez les formes anciennes, plus creux chez les formes evoluées et hypsodontes. La crête massétérienne inférieure, rectiligne est fortement développée. En vue latérale la m3 est complètement visible, ou partiellement cachée par la branche montante. La pointe de l'incisif ne depasse jamais le niveau de la surface masticatrice. Cette même surface est plus haute que le foramen mandibulare. La partie antéro-interne du processus angularis est cruesée et bien délimitée vers l'avant. L'apophyse coronoide, petite, n'est pas dans le plan vertical de la mandibule, mais fortement déjetée vers l'extérieur.
Molaires-brachyodontes à très hypsodontes.
Molaires supérieures - M1 avec plus que trois racines, generallement quatre ou cinq, parfois même six; M2 avec quatre racines. La M1 a l'anterocône simple ou bifide. Les mesolophes de M1 et M2 sont variables, souvent abents, rarement longs. L'anteroloph et le paracône possèdent souvent éperons posterieurs, qui montrant une tendance à former des ectolophs continus. La métacône est largement réuni avec le postéroloph, le postérosinus est par conséquence complètement atrophié.
Molaires inférieures - La m1 et la m3 possèdent deux racine, la m2 en possède deux ou trois; la racine postérieur de m2 montre une tendance à se diviser. La m1 a l'anteroconide simple. Les mesolophides de m1 et m2 sont courts ou absent. La m3 est peut réduite, souvant aussi longue que la m1, ou même plus longue. La mésolophide de m3 est absent ou court, mais souvent assez long.
Incisive supérieure - Lisse ou présentant une cannelure longitudinale; elle resemble dans ce cas aux incisives des Dipoidea.
L'incisive inférieure - avec 2 côtes longitudinales en saillie sur le milieu de la face antérieure; ces côtes sont visible quand l'incisive est posée à plat sur sa face interne.